Journal De Bruxelles - Hermès suspend ses activités en Russie, trois magasins et une soixantaine de salariés concernés

Euronext
AEX -0.77% 924.61
BEL20 -0.97% 3868.77
PX1 -1.99% 7708.02
ISEQ -1.35% 9550.51
OSEBX -1% 1400.14 kr
PSI20 -1.44% 6565.74
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 1.2% 2106.95
N150 -2.14% 3366.05
Hermès suspend ses activités en Russie, trois magasins et une soixantaine de salariés concernés
Hermès suspend ses activités en Russie, trois magasins et une soixantaine de salariés concernés

Hermès suspend ses activités en Russie, trois magasins et une soixantaine de salariés concernés

Le groupe de luxe Hermès, "très préoccupé par la situation actuelle en Europe", a décidé de "fermer temporairement" ses magasins en Russie et de mettre en pause ses activités commerciales à partir de vendredi soir, a-t-il annoncé sur sa page LinkedIn.

Taille du texte:

"C'est avec regret que nous avons décidé de fermer temporairement nos magasins en Russie et de mettre en pause toutes nos activités commerciales à compter du 4 mars au soir", écrit le groupe français sur sa page LinkedIn. "Nous allons continuer à soutenir nos équipes sur place".

Le groupe compte trois magasins en Russie, dont l'un au sein de la célèbre galerie marchande Goum, sur la Place rouge, et emploie une soixantaine de personnes dans le pays.

Lors de la publication de ses résultats le 18 février, Hermès indiquait par ailleurs prévoir l'ouverture d'un magasin à Saint-Pétersbourg en 2022. Elle est désormais "reportée sine die", précise-t-il vendredi à l'AFP.

Plusieurs entreprises internationales ont déjà annoncé la suspension de leur activité dans le pays, notamment le géant suédois de l'ameublement Ikea qui expliquait jeudi à l'AFP que "la guerre a un énorme impact humain et se traduit aussi par des perturbations graves de la chaîne de production et de commerce".

Parmi les autres groupes qui suspendent leur activité en Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine, figurent celui de micro-processeurs Intel, la plateforme de locations touristiques Airbnb, le pétrolier ExxonMobil ou encore Apple, Boeing et Ford.

P.Renard--JdB